Jungle de Calais : l’avenir du Café des Enfants se décide aujourd’hui

Le Café des Enfants distribue 200 repas par jour, dispense des cours de Français et d’Anglais et accompagne les enfants de la Jungle de Calais dans leur demande d’asile. Cette structure risque d’être démolie ainsi que de nombreux restaurants, commerces et infrastructures de base qui se trouvent dans le camp. 

Aujourd’hui, le tribunal administratif de Lille doit se prononcer sur l’avenir du Café des Enfants qui pourrait être démoli dès vendredi. 

Hari Reed, 23 ans, enseignante bénévole britannique au sein du café des enfants a lancé une pétition pour convaincre les autorités françaises de l’utilité de cette structure et empêcher sa démolition. Plus de 60 000 personnes ont déjà signé.

Le Café des Enfants: la justice doit se prononcer aujourd’hui sur son avenir

Le Café des Enfants: la justice doit se prononcer aujourd’hui sur son avenir

Financé exclusivement par les dons, le Café des Enfants fournit 2 repas chauds par jour aux enfants du camp mais également un endroit sécurisé où ils peuvent y passer leur journée ou leur soirée loin des parents.

Le restaurant s’apparente à une maison où les enfants peuvent manger, regarder la télé, jouer au billard, faire des jeux et y passer la soirée et où les bénévoles peuvent les surveiller en utilisant un système d’inscription. 

Le café des Enfants : un endroit où les enfants peuvent s’amuser, regarder la télé, jouer au billard

Le café des Enfants : un endroit où les enfants peuvent s’amuser, regarder la télé, jouer au billard

“Le café des Enfants est tellement important pour les enfants les plus vulnérables du camp”, déclare Hari Reed, 23 ans, enseignante bénévole. 

“En enseignant l’Anglais au Café des Enfants j’ai appris à connaître de nombreux élèves. J’ai réalisé qu’il était très important pour eux d’avoir un endroit pour manger, jouer, étudier, charger leur téléphone. Un endroit où ils peuvent se sentir en sécurité”. 

“Je pousse donc le plus de personnes possible à signer cette pétition, je pense sincèrement que démolir cet endroit impacterait de manière négative la vie déjà extrêmement difficile de ces jeunes”. 

Pour plus d’info sur la campagne cliquez sur change.org/cafedesenfants