Racisme, antisémitisme, xénophobie, islamophobie : les internautes contre-attaquent

Dans le contexte récent, la parole raciste, xénophobe, antisémite et islamophobe se libère en France. Au nom de la liberté d’expression, des personnalités politiques mais aussi des individus ou des organisations prononcent des discours de haine et de rejet de l’autre de plus en plus décomplexés dans les médias et en particulier sur Internet. 

Si cette “parole libérée” trouve un écho sur internet, ce média permet aussi aux citoyens de réagir et d’agir pour contrer ces discours dangereux qui divisent les français.

C’est ainsi qu’ont émergé des campagnes citoyennes sur Change.org pour la condamnation de ces discours. Petit tour d’horizon.

Les citoyens reprennent le pouvoir face aux élus 

Il y a quelques jours, Charles-Antoine Casanova, maire de Guargalè en Corse a posté un statut sur son compte personnel Facebook où il encourage le Maire de Sisco “d’exclure définitivement de sa commune tous les maghrébins et leurs familles”. “Si Seule la loi du talion s’impose à nous. Nous devons la mettre en oeuvre” conclue-t-il, lançant ainsi un appel au crime à l’ensemble de ses administrés. 
Devant la gravité de ces propos, le collectif “Le terrorisme n’a pas de religion” déplore le manque de réactivité du gouvernement. Dans sa pétition, ils demandent une condamnation pénale du maire. 

Riposte citoyenne contre le racisme à la présidentielle

Mais Charles Antoine Casanova n’est pas le premier politique ayant tenus des propos racistes sur la toile. Il y a quelques mois, Henry de Lesquen, candidat à la présidentielle 2017, proposait dans son programme de “bannir la musique nègre des médias publics”. Choquée, Solène avait décidé de se mobiliser sur Change.org pour demander au magistrat saisi de ce dossier de le condamner pour racisme et de le rendre inéligible à l’élection présidentielle. La pétition atteint aujourd’hui 76 000 signatures. Solène a même réalisé une vidéo pour mettre en scène l’énormité de la proposition de ce candidat.

Refuser le racisme et l'antisémitisme ordinaire

Dans un article paru le 18 août, Lorraine Nationaliste, le média d’information du Parti Nationaliste Français s’en est pris violemment à Simone Veil dans un article intitulé  “Bonne nouvelle : la meurtrière Simone Veil a été hospitalisée en état de détresse respiratoire”. Outré à la lecture des commentaires sur Simone Veil qualifiée de “prêtresse shoahtique”, et d’un autre article sur “un nègre” mis à terre “par un catholique”, Guillaume a lancé une pétition dénonçant l'apologie du racisme et de l'anti-sémitisme de ce média. Il demande donc aux autorités de prendre les mesures qui s'imposent face aux propos tenus sur ce site : saisie du parquet, et étude de la dissolution du Parti Nationaliste Français. 

Vous aussi vous avez envie de réagir ? Lancez votre pétition ici.

Aminata et l’équipe de Change.org